L Y D I A S T E C I U K

"Kuskut" 

Installation éphémère dans le paysage - Golf de Cantelou

Cordes, tissus tressé, rallonge électrique, collants de femmes, balles de golf, lampions, peinture, ruban de chantier.

2013

Inspirée de la plante parasitaire "cuscuta" dont elle tire son nom et à l'image du gui, elle cherche un hôte propice à son installation et s'enroule autour d'un support, prenant possession d'un territoire de l'entre-deux, dont elle se nourrit pour un temps.

La mise en place des éléments plastiques manufacturés, par leur décalage avec les éléments naturels questionne, de manière métaphorique l'intervention de l'humain dans son environnement.

Symbiose ou parasitage ?

Des formes parasitaires qui se présentent sous formes d'agrégats, d'assemblages de matériaux, qui à l'instar de la nature s'exposent dans le paysage par leurs qualités plastiques (couleurs, formes turgescentes et galbées tels des organes qui poussent, mutent...et appellent à une sensualité monstrueuse, dans les sens "hors du commun".

 © 2019 by Lydia Steciuk

  • Tumblr sociale Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now